• Tour du Loiret

    Le Tour du Loiret me réussit généralement bien. J'aime cette course dure, malgré ce que peuvent penser certains...Ce sont les coureurs qui font la course. Il n'y a qu'à regarder les écarts aux arrivées pour se rendre compte que la sélection s'établie...

    La 1ère étape s'est résumée en une grande échappée de 150km à 13 coureurs (dont 2 du Team Pro Immo) puis nous sommes repartis à 4 dans les 10 derniers kms pour se disputer le victoire. J'étais vraiment emoussé et je termine 3ème. 

    Le lendemain, l'étape qui part d'Artenay est toujours extrêmement nerveuse avec du vent et des plaines où même un arbre n'ose pousser... La 1ère heure a été parcouru à 52km/h de moyenne avant d'arriver seulement une vingtaine (5 coureurs de l'Armée de Terre) sur un premier circuit à faire 4 fois. Dans les 30 derniers kms, en direction du circuit final à Malsherbes, l'Armée de Terre fait un coup de bordure et nous explose. Plouhinec et moi sortons en contre derrière mais nous n'arriverons jamais à rentrer et nous terminons à 1'. Je rétrograde à la 4ème place au classement général. Les écarts à l'arrivée sont assez énormes...

    La dernière étape en Sologne se résume à une course cadenassée par l'équipe du leader de l'Armée de Terre (Barbas) et l'équipe Belge Terra Footwear qui souhaite une arrivée au sprint. Malgré une longue échappée de Seb Fournet Fayard, Samuel Plouhinec et Romain Lebreton, le sprint massif est inévitable et notre équipe s'en sort plutôt bien avec la 2ème place de Martin Laas, notre sprinteur estonien.

    Maintenant au programme, la course de Varrenne St Sauveur (01) samedi, dernier tremplin avant la Coupe de France DN2 en Alsace, lundi 20 mai.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :