• Pour ou contre l'oreillette ??

    Le débat sur l'utilisation des oreillettes en course est relancé avec l'élection du nouveau Président de la FFC.
    Les avis sont multiples et même les médias s'en mêlent, notamment avec Mr Daniel Bilalian, directeur de France Télévision. Comme si c'était à lui de décider de la vie sportive...!
    Alors, pour ou contre un vélo à l'ancienne...?
     
    Les oreillettes existent depuis quelques années et font partie intégrante de l'équipement du coursier. Je pense qu'il faut accepter que le vélo soit plus tactique que dans les années 80. Le spectacle et les exploits sont présents dès que la route s'èlève et que la course devient dure. Le sport reste beau quoi qu'il en soit, le cyclisme est toujours aussi éprouvant et bourré d'incertitudes. Cela rentre de toute manière dans l'évolution du sport, à l'instar de toutes les technologies existantes. Ou bien, on supprime les compteurs kilométriques sur les vélos ou le cardio-fréquence-mètre...
     
    On accuse l'oreillette de supprimer toute spontanéité en course, ne serait-il pas judicieux dans un premier temps de supprimer les téléviseurs dans les voitures des directeurs sportifs ?  C'est clair que le déroulement des épreuves est plus cadenassé, notamment lors des étapes de plaine.
    En même temps, les directeurs sportifs ne sont pas de simples chauffeurs dans les voitures suiveuses. L'oreillette permet au coureur d'être au courant des dangers de la route (voiture à contre sens, virage dangereux, chute), d'éviter des accidents avec le balais des voitures des commissaires, de la presse, des invités et directeurs sportifs, un véritable trafic de plusieurs dizaines d'autos en queue de peloton. Notamment en cas d'arrêt obligatoire du coureur (crevaison, chute, problème mécanique).
     
    Elle offre aussi la possibilité de communiquer avec ses coéquipiers pour passer des informations de course, prévenir en cas de crevaisons ou de chutes. L'oreillette est certes un confort supplémentaire pour le coureur qui ne ressent pas la course, mais c'est surtout un outil de sécurité, à l'heure où les routes sont parsemées de pièges.
    L'oreillette permet aussi aux plus jeunes d'apprendre à courir et d'être en relation avec le capitaine de route de l'équipe. Le vélo est un sport individuel, mais qui se court par équipe. Sans équipe on ne gagne plus, ou rarement. On le voit sur le Tour de France.
     
    Le vélo change, évoluons avec lui. L'oreillette, connecting people ...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :