• Je suis toujours là !

    Je vous ai laissé à la veille du Tour de Tarentaise. J'étais en pleine forme et j'espérais beaucoup de ce nouveau Tour annoncé comme dur mais accessible pour un "gros" comme moi. En fait, j'ai vite compris qu'il fallait peser 60 kilos et être grimpeur car même les étapes dites plates étaient dures... Le CLM/équipe a été annulé à cause du trop grand nombre de chemins de fer qui jalonnaient le parcours. Dommage pour moi. Lors de l'étape du samedi, présentant un très fort dénivelé, je chute dans la dernière descente et me retrouve dans le ravin, près de 25 mètres en contre-bas. Par miracle je m'en sors indemne mais avec de grosses plaies et surtout un doigt abîmé. Je termine l'étape à 10 à l'heure mais le lendemain je suis non-partant. Ma saison s'est presque arrêtée là... Moralement et physiquement, ça été dur, surtout quand l'équipe n'apporte aucun soutien.

    J'ai repris la compétition sur la piste à Lyon, le 6 septembre, lors d'une réunion majestueuse ! (américaine de 50km le matin pour courses derrière derny l'après-midi). Je termine 3ème de la course derrière derny après une belle empoignade sur les 5 derniers tours. 

    Le lendemain, je remporte la CLM individuel de Corbas à 48km/h de moyenne et je retrouve un semblant de sensations.

    Le week-end suivant, je cours à Tauxigny sur le traditionnel CLM élite. Pas super au niveau jambes, je prends la 6ème place. Le lendemain, nous gagnons le championnat d'Auvergne de CLM/équipe en battant le record de l'épreuve (Maringues -63-). 

    La suite n'est pas terrible, l'ambiance dans l'équipe est plus que détestable. Je prépare alors les championnats de France sur piste. Je ferais donc le demi-fond et la scratch. Il y a 15 jours, je remonte pour la première fois depuis 4 ans sur un vélo de demi-fond lors d'une course sur le vélodrome de Lyon. Malade depuis la veille au soir, je vis un vrai calvère. Sur cette discipline extrême pour le coeur, il faut être au maximum de ses capacités. 

    Me voici donc depuis hier en région parisienne pour les Championnats de France sur le vélodrome national de St Quentin en Yvelines. Un outils magnifique qui a dû coûter une fortune. Ma série de qualification sera demain soir vers 20h et la finale le samedi dans les mêmes horaires. Mes 2 dernières expériences en demi-fond au niveau français s'étaient soldées par 2 places de 2ème. Alors, je suis dans le tableau des médaillables, mais il faudra être fort !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :